Stellarmate est une solution autonome pour la gestion automatique de sessions d’astrophotographie qui s’installe sur un Raspberry Pi. Il intègre une distribution Linux, la suite INDI, KSTARS et EKOS ainsi que de nombreux pilotes d’équipements astro. C’est un outil conçu pour les astrophotographes nomades mais certains l’utilisent aussi en poste fixe.

Dans mon cas, le but est principalement de tester l’outil afin de m’en servir pour piloter les setups sur mes colonnes extérieures… On pourrait appeler cela du semi-nomade…

J’ai donc acheté Stellarmate version “image à graver” sur leur site et l’ai installée sur un Raspberry Pi 4 4Go que j’avais à la maison (mais il est également possible de l’acheter préinstallée sur un Raspberry Pi 3). La création de la carte SD à partir de l’image se fait très facilement avec un logiciel comme Win32DiskImager par exemple.

Premier essai de pilotage avec l’appli Android installée sur mon téléphone en me connectant au hotspot généré par le Raspberry Pi. Je suis rapidement déçu car la connexion est très instable et je me vois mal piloter un setup dans d’aussi mauvaises conditions… Connecté en Wifi à mon réseau local ce n’est guère mieux et en Ethernet non plus ! J’essaie aussi avec ma tablette et c’est toujours aussi mauvais.

Je décide donc de me passer de l’appli et d’installer TeamViewer sur le Stellarmate. Là tout devient fluide et réellement utilisable ! Je fais donc plusieurs essais avec un profil « Simulateurs » sur EKOS et tout se déroule à merveille.

Les tests sur simulateurs étants concluants, je décide de connecter une ASI120. Elle est immédiatement reconnue mais je ne parviens pas en sortir la moindre image ! En me documentant un peu je découvre qu’il faut flasher cette caméra USB 2 avec le firmware -compatible ! Je flashe donc le firmware et effectivement la caméra fonctionne désormais correctement… Les autres équipements sont bien reconnus et semble fonctionner dès leur branchement sur le Stellarmate.

Je poursuivrai ce test en conditions réelles lors d’une prochaine nuit étoilée à l’observatoire…